Les archanges du diable, Tome 3 : Une lady à épouser

Lady Cleeve croyait avoir perdu tous les siens. Or elle vient d’apprendre que sa petite-fille Alicia aurait été aperçue en Egypte. A sa demande, Rafe Ramsey se rend au Caire et ne tarde pas à identifier la disparue sous les traits d’un jeune mendiant des rues. Un vrai petit chat sauvage, maigre et crasseux, qui va lui donner bien du fil à retordre. Celle qui se nomme désormais Aicha refuse tout simplement de rentrer en Angleterre. Pour l’apprivoiser, Rafe doit apprendre la patience. Et lui, le solitaire qui n’a jamais aimé, sent soudain battre son coeur…
(Source : http://www.amazon.fr)

Le tome 2 sitôt terminé, je me suis jetée sur le tome suivant que j’avais acheté en même temps.

On découvre dans ce troisième tome Rafe, ami très proche de Harry et de Gabe que nous avons aperçu de temps en temps au cours des deux tomes précédents. Ce troisième tome est une suite direct du tome précédent, puisque c’est au cours du mariage de Nell et Harry que Rafe sera mis en contact avec Lady Cleeve qui va lui confier la mission de retrouver sa petite fille disparue. Fuyant des fiancailles qui lui hérissent le poils, l’ex-soldat n’est que trop content d’avoir un prétexte pour s’éloigner des manigances familiales…

C’est au Caire qu’il fera la rencontre d’Aïcha, la-dite petite fille de Lady Cleeve, qui depuis la mort de son père survit du mieux qu’elle peut. D’abord réticente à suivre l’Anglais, elle y sera malgré tout forcée par les évènements.

Troisième tome de cette saga, j’ai été malgré tout un peu moins transportée par ce livre que je ne l’ai été pour les deux premiers. Peut-être est-ce du au fait que finalement l’histoire est complètement indépendante des précédentes ? A part quelques mentions de temps en temps, on n’a pas besoin d’avoir lu les premiers tomes pour lire celui-là. Certes le livre s’inscrit dans la continuité, mais il m’a manqué un petit quelque chose.

Celà dit, on voyage dans ce tome, d’abord en Egypte, puis à bord du bateau qui ramène nos deux héros vers l’Angleterre, ce qui apporte un peu de fraicheur à la série.

En bref, la série reste sympathique mais ce tome est un peu en dessous de ces prédécesseurs… Ca n’en reste pas moins une bonne série de romance historique que je conseille sans aucun soucis.

Publicités
Catégories : Les archanges du diable | Étiquettes : , , , | Poster un commentaire

Navigation des articles

Commenter

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Créez un site Web ou un blog gratuitement sur WordPress.com.

%d blogueurs aiment cette page :