Anna Karenine

anna karenine

Russie, 1874, la belle et ardente Anna Karénine jouit de tout ce à quoi ses contemporains aspirent : mariée à Karénine, un haut fonctionnaire du gouvernement à qui elle a donné un fils, elle a atteint un éminent statut social à Saint-Pétersbourg. À la réception d’une lettre de son incorrigible séducteur de frère Oblonski, la suppliant de venir l’aider à sauver son mariage avec Dolly, elle se rend à Moscou. Au cours de son voyage, elle rencontre la comtesse Vronski que son fils, un charmant officier de la cavalerie, vient accueillir à la gare. Quelques brefs échanges suffisent pour éveiller en Anna et Vronski une attirance mutuelle. Oblonski reçoit également la visite de son meilleur ami Levine, un propriétaire terrien sensible et idéaliste. Épris de la sœur cadette de Dolly, Kitty, il la demande gauchement en mariage, mais Kitty n’a d’yeux que pour Vronski. Dévasté, Levine se retire à Pokrovskoïe et se consacre entièrement à la culture de ses terres. Mais le cœur de Kitty est lui aussi brisé quand elle prend conscience, lors d’un grand bal, de l’infatuation réciproque d’Anna et Vronski. Anna, désorientée, rentre à Saint-Pétersbourg, mais Vronski l’y suit. Elle s’évertue à reprendre sa calme vie de famille mais son obsession pour le jeune officier ne cesse de la tourmenter. Elle s’abandonne alors à une relation adultère qui scandalise toute l’aristocratie locale. Le statut et la respectabilité de Karénine sont mis en péril, le poussant à lancer un ultimatum à sa femme. Dans sa recherche éperdue de bonheur, Anna révèle au grand jour l’hypocrisie d’une société obsédée par le paraître. Incapable de renoncer à sa passion, elle fait le choix du cœur.
(Source : http://www.allocine.fr)

Qui dit mercredi, dit critique cinéma ! Je vous propose donc cette semaine un film que j’ai vu le week-end dernier avec des amis.
D’un premier abord, je ne pense pas que je serais allée voir ce film, mais une de mes amies voulait vraiment le voir, et comme elle n’a que peu l’occasion d’aller au ciné ces derniers temps, nous lui avons fait plaisir.

Je connaissais très vaguement l’histoire, ayant entendu parler de l’oeuvre de Tolstoï il y a plusieurs années. Mais je ne savais pas vraiment ce que j’allais voir.

Je le dis tout de suite, je me suis ennuyée ! Le personnage d’Anna est détestable, mais il parait que c’est voulu ! En celà, la prestation de Keira Knightley est très bonne : en aucun instant, je n’ai eu de pitié pour cette femme aussi froide qu’un hiver de Russie. Quant à Vronski, il m’a énervée plus qu’à son tour (ne serait-ce que physiquement …)

Le seul qui a su m’émouvoir un tant soit peu, c’est Karénine, qui reste digne et généreux malgré la situation dans laquelle sa femme l’a placé.

Une autre chose qui m’a beaucoup gênée  c’est la façon dont le film a été conçu, comme une pièce de théâtre, avec des décors qui bougent autour des personnages. C’est sympa au début, mais on espère que ça va s’arrêter assez rapidement … Malheureusement ce n’est pas le cas, et le film dure et traîne en longueur ….

Au final, à moins d’être un grand fan de Keira Knightley, je déconseille plutôt ce film, qui est plus à mes yeux une perte de temps qu’une prouesse cinématographique … Cela sera sans doute ma déception 2012 !

Publicités
Catégories : Sur nos écrans | Étiquettes : , , , , | Poster un commentaire

Navigation des articles

Commenter

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Créez un site Web ou un blog gratuitement sur WordPress.com.

%d blogueurs aiment cette page :