Le diable s’habille en tartan

le diable

Emmaline Marlowe est sur le point d’épouser le puissant chef du clan Hepburn afin de sauver sa famille de la ruine, quand Jamie Sinclair l’enlève. Ennemi juré de Hepburn, le ravisseur d’Emma est tout l’inverse de son fiancé : beau, viril, audacieux…
Jamie s’attend à tomber sur une Anglaise timorée, pas sur une beauté troublante au caractère bien trempé. Les deux jeunes gens ne peuvent se permettre d’oublier qu’ils sont ennemis, pourtant leur attirance va troubler les règles du jeu.
(Source : http://www.amazon.fr)

Lorsque ce livre est sorti, je dois avouer que le scénario me semblait assez similaire à celui de Captive du highlander de Julianne MacLean. Il aura fallu que je lise Pour un tweet avec toi pour laisser une chance à ce diable en tartan, ayant bien apprécié le style de Teresa Medeiros.

Avec le recul, c’est vrai qu’on retrouve à peu près le même genre de scénario : une héroïne anglaise enlevée dans le lit de son fiancé ou devant l’autel le jour de son mariage, une fuite à cheval mené par un fier highlander aux cuisses suffisamment musclées pour diriger l’animal, du camping en forêt ou dans des cavernes et bien sûr l’héroïne qui finit par tomber sous le charme de son ravisseur (sérieusement, vous ne l’aviez pas vu venir à 15 km ?).

Bref on retrouve le même genre d’histoire, à quelques différences quand même !

Tout d’abord le contexte : d’un côté on est au milieu de la révolte des Ecossais contre les Anglais, avec un highlander qui conduit une partie des rebelles. De l’autre, on est plutôt au milieu d’une guerre de clan, les Hepburn ayant conquis le chateau des Sinclair des siècles auparavant

Ensuite l’histoire : même si nos héroines sont assez similaires, l’une « aime » son fiancé pendant que l’autre se marie pour permettre à sa famille de sortir de la misère. Pourtant, toutes les deux ont des caractères bien trempés et ne se laissent pas emmener sans résister et se sauver en plein milieu de la nuit

Pour se recentrer sur le livre uniquement, et ne plus le comparer avec l’autre, je dirais que c’est une lecture plaisante.
Emma m’a bien plu comme héroine. Quant à Jamie, c’est surtout son histoire qui m’a touchée … plus que le personnage en lui même. A force, ces guerriers highlanders finissent tous par se ressembler, et c’est un peu dommage.
J’ai par contre beaucoup aimé Ian, personnage bien secondaire qui n’a pas un rôle bien important mais dont l’évolution est prévisible et agréable.

Finalement, je ne sais pas si je conseillerais ce livre. C’est agréable à lire, mais ça ne révolutionne pas la romance historique. Je pense que je conseillerais plus Captive du highlander que celui-là en fait.

Les éditions Milady auraient-elles mal joué en sortant les deux romans en même temps ?

Publicités
Catégories : Romance historique | Étiquettes : , , | Poster un commentaire

Navigation des articles

Commenter

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Propulsé par WordPress.com.

%d blogueurs aiment cette page :