La SNCF/RATP et moi … (27) : Semaine du 04 au 08 février 2013

L’état de grâce des premières semaines de l’année ne pouvait pas durer … Encore une belle semaine de galère !

Lundi 4 février, 21h45
Après une bonne soirée en très bonne compagnie, il faut se résoudre à rentrer à la maison. Quand on a un train toutes les 30 minutes, on surveille bien l’heure, histoire de ne pas avoir à attendre 29 minutes comme ça m’est déjà arrivé souvent.
Nous voici donc en chemin, arrivant à 21h45 à la gare pour prendre le train de 21h51. Et là surprise : aucun train pour D. ne sont affichés !
Pour la petite histoire, il y a en soirée un train toutes les 15 minutes desservant toutes les gares de J. à B. Une fois à B., un train sur deux va vers D. (ce qui nous fait donc un train toutes les 30 minutes pour aller vers D. au départ de Paris), et l’autre va vers E.
Ce lundi, aucun train vers D. Il n’y a donc qu’un train toutes les 30 minutes desservant les gares entre J. et B. (soit à peine moins de 10 gares…).
Après information, il s’avère que les trains pour D. partent de B. 15 minutes après l’arrivée des trains pour E.
Concrètement, lundi, nous sommes donc arrivés avec 5 minutes d’avance pour finalement prendre un train qui arrivait 20 minutes plus tard, blindé (1 train toutes les 30 minutes au lieu de toutes les 15 minutes) et court par dessus le marché. Puis à B. il a fallu attendre encore 15 minutes. Nous sommes donc arrivés à la maison 30 minutes plus tard que prévu … La semaine commençait mal !

La bonne nouvelle ? C’est comme ça tous les soirs du lundi au jeudi à partir de 21h au moins jusqu’à la fin du mois ! Au moins, maintenant on est prévenu !

Jeudi 7 février, 8h10
Ce matin, trajet normal : comprendre, le train roule sans problème et je dors sur l’épaule de Supergeek jusqu’à I. où il descend. Une fois à quai, le train ne semble pas repartir. Une annonce sur le quai est trop inaudible pour être comprise du wagon. Et puis le conducteur ne dit rien, donc ça doit aller.
Au bout de 10 minutes et deux ou trois annonces sur le quai, nous avons enfin un message du conducteur : un voyageur a eu un malaise à la gare suivante, et nous sommes à quai pour une durée indéfinie !
Heureusement, je peux sortir du train et aller prendre un métro : ça me fait faire un petit détour mais rien de trop énorme. Au moins je peux aller bosser sans attendre le départ du RER.
Mais il aurait quand même pu prévenir dès l’arrivée en gare ! Surtout qu’il y avait déjà un train à quai à notre arrivée !

Et pour vous, pas de problèmes cette semaine ?

Publicités
Catégories : Histoire de transports | Étiquettes : , , , , | Poster un commentaire

Navigation des articles

Commenter

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Créez un site Web ou un blog gratuitement sur WordPress.com.

%d blogueurs aiment cette page :