Les vieux samedis (1) : Un livre peu connu

samedi

Un livre peu connu

~*~

(Rattrapage de samedi dernier, mais comme je ne connaissais pas encore le RDV, je n’ai pas pu le publier en heure voulue …)

Retour

Retour en Cornouailles de Rosamund Pilcher
1935. A quatorze ans, Judith Dunbar est seule. Ses parents sont à l’autre bout du monde, entre Colombo et Singapour. En Angleterre, son horizon se limite à son austère tante Louise chez qui elle passe ses vacances entre les longs mois de pensionnat. Heureusement, elle se lie d’amitié avec Loveday Carey-Lewis, une petite fille fantasque qui l’entraîne à Nancherrow, le beau domaine que possède sa famille en Cornouailles. Adoptée par les Carey-Lewis, Judith va y connaître les plus belles heures de son adolescence…

(Source : http://www.amazon.fr)

Comment avez-vous connu ce livre?
Voilà un livre que j’ai lu il y a une éternité. J’étais encore au lycée à cette époque, et c’est une de mes camarades de classe, dont j’étais très proche, mais que j’ai depuis perdue de vue, qui me l’avais conseillé. J’ai tout de suite accroché, me perdant dans l’histoire passionnante de Judith, sur un fond de seconde guerre mondiale.

Gagne-t-il à être connu? Si oui/non, pourquoi?
Pour ma part, je ne peux que recommander ce livre, étant donné qu’il fait partie de mes romances favorites. Qu’on soit d’accord, l’histoire d’amour est loin d’être le thème principal de ce livre. On voit surtout l’histoire de Judith, qui grandit dans une Angleterre bouleversée par les évènements de la seconde guerre mondiale. Je ne pourrais pas vous donner plus d’éléments sans vous raconter tout le livres, mais je peux vous assurer que les 950 pages passent très très vite, tant on est plongés dans cette histoire….

~*~

Thème de la semaine prochaine : Un livre reçu en cadeau

PS : L’explication et l’origine de ce RDV hebdomadaire sont ici

Publicités
Catégories : Les vieux samedis | Étiquettes : , , | 3 Commentaires

Navigation des articles

3 réflexions sur “Les vieux samedis (1) : Un livre peu connu

  1. Pour ma part c’est « la nostalgie de l’ange » d’Alice Sebold. C’est un livre plein d’émotions et aussi d’imaginaire où l’on rit, on pleure et on ressent pleins de belles choses. Je l’ai lu quand j’avais dans les 15 ans et j’en ai un merveilleux souvenir. C’est même ce livre qui m’a fait aimé la lecture.
    .

  2. Je te le prêterai si tu veux

Commenter

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Créez un site Web ou un blog gratuitement sur WordPress.com.

%d blogueurs aiment cette page :