Ces demoiselles de Bath, tome 1 : Inoubliable Francesca

Bath 1

Pendant une tempête de neige dans une auberge isolée, une belle maîtresse d’école, Francesca Allard, succombe à la tentation et passe la nuit dans les bras du très aristocratique lord Lucius Marshall. Au petit matin, niant les sentiments qu’il lui inspire, elle le repousse froidement lorsqu’il lui propose de le rejoindre à Londres. Lorsqu’ils se retrouvent par hasard à Bath, où la jeune femme enseigne, celle-ci le repousse de nouveau et lord Marshall s’emploie de plus belle à attirer son attention. Mais la jeune femme cache un secret dévastateur du passé, qui la pousse à refuser l’offre de mariage de Lucius. Le persistant lord arrivera-t’il à la faire changer d’avis ?
(Source : http://www.livraddict.com)

Première remarque : Qu’est-ce que c’est cette couverture montrant une femme enceinte ? En aucun cas, l’héroine de cette histoire n’attend d’enfants …. Heureusement que je ne me suis pas basée sur la couverture pour lire ce livre, sinon je ne l’aurais jamais lu, et ça aurait été bien dommage !

Après avoir dévoré les premier tomes de La saga des Bedwyn, j’ai eu envie de prolonger l’expérience en lisant cette série qui évolue dans le même univers, nous permettant ainsi de recroiser des personnages déjà connus.

Le premier tome nous permet de faire la connaissance de Francesca, jeune anglaise d’origine française qui enseigne la musique dans une école pour jeune fille à Bath. Sur la route qui la ramène à l’école après des vacances de Noël qu’elle a passé auprès de ses tantes, Francesca fait la rencontre de Lucius, jeune aristocrate qui a promis à son grand père de se marier avant la fin de la prochaine saison. Les deux jeunes gens se retrouvant coincés dans une auberge vide du fait de la neige, ils vont devoir cohabiter… Et ce n’est pas rien de dire que la cohabitation commence mal ….

Tout le long du livre, on peut se rendre compte que nos deux héros ont des caractère très fort. Une fois libérés de la neige, leurs chemin vont se croiser encore et toujours, les amenant à se revoir alors que chacun préférerait oublier l’autre.

Lui est un jeune aristocrate qui a passé les dernières années à s’amuser. Aussi quand il se rend compte que son grand-père est en train de décliner, il prend la décision de se ranger, et donc de se marier. Le meilleur choix est donc Portia (dont j’ai oublié le nom de famille), son amie d’enfance, que j’ai eu envie de baffer tout le long du livre. Il est sûr de lui, et comme tout homme, il est persuadé que les décisions qu’il prend pour Francesca ne peuvent que lui plaire… Il oublie juste de lui demander son avis avant (c’est le genre d’homme à commander pour vous au resto, ce que je ne supporte pas !)

Elle est une jeune femme d’origine française qui a visiblement vécu quelque chose de dramatique qui l’empêche d’aller de l’avant (et si vous voulez mon avis, elle aurait du se secouer un peu avant). Professeur dans une école pour jeune fille, elle est très dévouée aussi bien à son poste qu’à ses trois amies qui enseignent avec elle. Néanmoins, ce travail lui a permis d’acquérir une certaine indépendance et elle est bien décidée à ne laisser personne lui reprendre sa liberté, tout vicomte qu’il puisse être.

Bre, vous l’aurez compris, nos protagonistes ont des caractères bien tranchés et passent une bonne partie du bouquin à se bouffer le nez. Oui il y a de l’attirance entre eux, mais il suffit d’un mot de Lucius pour que Francesca se transforme en chat sauvage.

J’ai vraiment beaucoup aimé ce livre, tant par le jeu du chat et la souris de Lucius et Francesca, que par la présence de personnages secondaires attachants, qu’il s’agisse d’Amy, la plus jeune soeur de Lucius qui était d’une rare fraicheur, que le Comte d’Edgecombe, le grand-père des jeunes gens qu’on aimerait tous avoir dans nos familles.

Et là où les choses font du bien, c’est que l’histoire prend son temps pour s’établir, puisque six mois s’écoulent entre la première et la dernière page.

Finalement, le seul point faible de ce livre, c’est bien sa couverture atroce que J’ai Lu aura (je l’espère) à coeur de changer lors d’une future réédition !

4 coeurs

 

N.B. Pour une certaine raison, je n’ai pas réussi à retenir l’apparence de Lucius… Pour moi, il était blond aux cheveux long pendant tout le bouquin ….

Publicités
Catégories : Ces demoiselles de Bath | Étiquettes : , , | 2 Commentaires

Navigation des articles

2 réflexions sur “Ces demoiselles de Bath, tome 1 : Inoubliable Francesca

  1. coucou
    ça a l’air d’être tout ce que j’aime 😉

    • Hello et bienvenue ici !

      Je ne peux que t’inciter à découvrir cette série si tu aimes les bonnes romances historiques 🙂

Commenter

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Créez un site Web ou un blog gratuitement sur WordPress.com.

%d blogueurs aiment cette page :