Coeur fondant

coeur fondant

Ce chocolatier va vous faire craquer… Après dix ans passés à sauver les – délicieuses – fesses de son patron tout en réprimant son attirance pour lui, Natasha jette l’éponge. Elle quitte la chocolaterie pour préserver . santé mentale… et son coeur. Rien ne va plus dans la vie de Damon. Pour retrouver son mojo, il doit la faire revenir, et vite. Mais lorsqu’il s’invite chez elle tout bascule. Éperdument amoureux de Natasha, il souhait tourner la page de son passé de play-boy, mais à présent que les rôles sont inversés, elle va se faire désirer..
(Source : http://www.amazon.fr)

J’ai lu ce livre dans le cadre du challenge Vidons nos PAL’ourdes avec Marnchoups, sautant sur l’occasion pour lire ce livre qui serait sinon resté dans ma PAL un bon moment.

/!\ WARNING : Risque de spoil dans la chronique ! Si vous voulez absolument le lire, passez votre chemin ! /!\

Ce livre nous raconte l’histoire de Damon jeune homme séduisant, riche, héritier de la chocolaterie familiale, beau, chanceux, irrésistible et à qui tout réussi. Lorsque son père embauche Natascha pour lui servir d’assistante, la jeune femme semble parfaite pour le rôle : en effet, étant mariée elle représente ce à quoi le beau jeune homme s’est toujours promis de ne pas toucher !

Et pendant 10 ans, la jeune femme va se rendre indispensable, sauvant les belles fesses de son patron à d’innombrables reprises, envoyant des bouquets d’excuses à ses ex, et étant très efficace. Et pendant tout ça, elle réussit à avoir un enfant et à divorcer sans que le beau Damon ne s’aperçoive de quoi que ce soit, trop occupé à faire la fête et à batifoler dans tous les sens.

Jusqu’au jour où Tascha en a marre et décide de planter son séduisant patron enduit de chocolat et seulement vêtu d’un string en nougat en posant sa démission. Et là c’est le drame pour l’Apollon qui perd sa chance et enchaîne les catastrophes, se retrouvant même à dormir dehors sur un banc ! Et pendant ce temps-là, c’est à Tasha que tout sourit !

Pour regagner son mojo, le séducteur impénitent décide de changer, et de récupérer la jeune femme qui lui est indispensable.  De playboy fêtard arrogant et très séduisant, il va donc se transformer du jour au lendemain en père au foyer  irréprochable et toujours aussi beau !

Que dire de tout ça sans être trop méchante ? Dès le début, j’ai senti que j’allais m’ennuyer, mais j’ai persévérer, espérant que le livre s’améliore au cours du temps. Hélas il n’en fut rien. Au cours des pages, l’action s’enchaîne à la vitesse d’un escargot asthmatique. Les rares rebondissements sont aussi spectaculaires que l’explosion d’un pétard qui aurait été retrouvé dans l’épave du Titanic après plus d’un siècle passé sous l’eau. Les personnages principaux sont stéréotypés, et tellement lisses qu’on a du mal à s’attacher à eux. Lui est imbuvable, arrogant et prétentieux. Tout au long du livre j’ai eu envie de lui foutre deux baffes, me demandant comment l’héroïne pouvait le supporter. Mais d’un autre côté, il est tellement beau, et elle tellement gentille …. Quant à elle, je pense qu’elle a autant de caractère qu’une moule agonisante après 12 passées en plein soleil. Oui mais elle est tellement bien : bonne mère, bonne professionnelle, et surtout une super amante !

Souvent dans ce genre de livre, une grande partie de l’affection du lecteur va aux personnages secondaires, qui sont amusants, compatissants et toujours là pour secouer nos héros qui s’égarent en route et leur ouvrir les yeux. Dans ce livre, je n’ai vu aucun personnages de ce type … Même le gamin souffrant de toutes les allergies alimentaires possibles (quand je vous disait que c’était stéréotypé !) n’a pas réussi à m’émouvoir.

Et pour un livre qui se passe dans l’univers de la chocolaterie, je trouve qu’on en parle finalement trop peu de ce chocolat. Finalement, le beau Damon aurait pu être héritier d’un garage tout pourri, ça aurait été la même chose. Quant à Tasha qui fabrique des bijoux, à part de savoir qu’ils sont éclectiques, on ne saura pas grand chose d’autre …

J’avais essayé il y a un an de lire un autre roman de Lisa Plumley (Soyons fous), et j’avais abandonné à mi chemin trouvant l’héroine imbuvable.
Je pense que Coeur fondant met un terme à mes lecture de cet auteur.

Bref, pour résumer ce livre, je dirais qu’outre une énorme déception il présente un scénario cousu de fil blanc qui a autant de dynamisme qu’une otarie se faisant bronzer en plain soleil, avec des personnages qui enchainent les clichés et n’ont rien d’intéressants. Si je peux vous donner un conseil, c’est de garder ce livre pour les jours où vous n’avez vraiment rien d’autre à lire … voire même d’éviter de l’acheter !

Oh, avant d’oublier, je vous ai dit que le héros était très beau ?

1 coeur

Publicités
Catégories : Romance contemporaine | Étiquettes : , , | Poster un commentaire

Navigation des articles

Commenter

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Créez un site Web ou un blog gratuitement sur WordPress.com.

%d blogueurs aiment cette page :