Demonica, tome 1 : Plaisir déchainé

demonica 1

Tayla est chasseuse de démons, elle appartient à un puissant groupe, les Aegis, qui se bat pour le bien de l’humanité. Pourtant, lorsqu’elle est blessée et amenée dans un hôpital tenu par des démons, elle ne peut résister longtemps aux charmes d’Eidolon. Le chirurgien démon qui lui a sauvé la vie et qui a, par là même, ébranlé son monde. Car si tous les démons ne sont pas mauvais, pourquoi les Aegis ne font-ils aucune discrimination ?
(Source : http://www.amazon.fr)

Il ne faut jamais dire « Fontaine je ne boirais pas de ton eau » … Si vous vous souvenez, lors de la sortie de cette série, j’avais passé mon tour, ayant peur du contenu. Puis j’ai découvert le style de Larissa Ione dans une nouvelle publié par Milady, et j’ai du coup franchi le fossé et lu ce livre.

Je reviens donc sur mes craintes, ayant découvert un univers sympa, des héros charismatiques et un scénario sans temps mort. Bref ce fut une bonne lecture pour moi.

Mais rentrons un peu dans les détails.

Dès le début, on rencontre Eidolon, démon seminus (comprendre incube), médecin dans un hôpital spécialisé pour les démons et qui lutte contre l’évolution et la s’genesis (étape qui consiste à devenir une bête de sexe et à sauter sur tout ce qui bouge) qui le rattrape à l’aube de ses 100 ans.

Le jour où on lui ramène Tayla, tueuse de l’organisation Aegis dont le but est de tuer tous les démons, il sait qu’il doit prendre une décision entre se débarrasse d’un ennemi, ou suivre sa conscience et soigner une « créature » mal en point.
Sauf qu’au moment où il décide de la soigner, il se rend compte qu’elle n’est pas complètement humaine …

Une partie du livre est donc basée sur l’opposition entre Tayla, persuadée que tous les démons sont mauvais, et Eidolon qui va s’efforcer de lui ouvrir les yeux et lui montrer qu’il peut y avoir du bon chez les démons, tout comme il y a du mal chez les humains.

Ajoutez à cela une sombre histoire d’agression et de trafic d’organes de démons, et vous aurez une vue générale de ce livre que j’ai eu du mal à lâcher, tant je voulais savoir ce qui se cachait derrière ce trafic d’organes …

Je passe rapidement sur le côté « mon sperme est aphrodisiaque » et « je suis incapable d’avoir un seul orgasme avec un homme » (après tout il faut bien justifier le côté incube), qui ne sont finalement que des éléments pas si importants que ça pour l’histoire.

C’est donc finalement une bonne surprise, et je continuerai cette série avec plaisir !

4 coeurs

Publicités
Catégories : Demonica | Étiquettes : , , , , , | Un commentaire

Navigation des articles

Une réflexion sur “Demonica, tome 1 : Plaisir déchainé

  1. mrsturner

    Je suis tenté par ce livre après avoir lu ton avis. Merci 🙂

Commenter

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Propulsé par WordPress.com.

%d blogueurs aiment cette page :