Rebecca Kean, tome 5 : L’armée des âmes

RK5

« Ah, les joies de la famille… Les flambées de vampires, les batailles sanglantes, les coups de fouet, les séances de torture ludiques, les joyeux exorcismes… Tous ces petits bonheurs simples me reviennent à l’esprit depuis que grand-mère et les Vikaris m’ont retrouvée et ont débarqué en ville dans l’intention évidente de me liquider! 
Nostalgie, quand tu nous tiens…»
(Source : http://www.amazon.fr)

Ouh là… Je me rends compte que ça fait un moment que je n’ai rien posté sur le blog…. A ma décharge, un changement de mission bouscule toujours un peu mes habitudes. Mais au bout d’un mois, il est temps de reprendre le chemin du blog.

Ceci dit, ne vous attendez pas à de nombreuses critiques : je n’ai plus de RER pour aller bosser, du coup ça réduit drastiquement mes temps de lecture quotidien !

Il y a un peu plus d’un mois a eu lieu un grand évènement dans le monde littéraire : le Salon du livre de Paris, au cours duquel j’ai eu mon tome 5 de Rebecca Kean dédicacé par Cassandra O’Donnell ! Il allait de soit que j’allais le lire dans la foulée…

Rappel des faits (attention, ce qui suit peut contenir des informations des tomes précédents !) : A la fin du tome 4, nous laissions Rebecca complètement paniquée qui faisait fuir sa fille et Bruce alors que sa grand-mère débarquait chez elle. Inutile de vous dire qu’attendre plus d’un an pour savoir ce qui allait se passer fut dur.

Le tome 5 démarre là où le 4 s’est arrêté et on n’a pas le temps de souffler que l’action se déchaine !

Après une petite mise au point entre Rebecca et sa grand-mère, le livre reprend une tournure plus « classique » et Rebecca se retrouve coincée dans les ennuis jusqu’au cou à cause de sa nouvelle enquête qui l’entraine au cœur du clan shaman, qu’on avait brièvement aperçu jusque-là, mais que l’antipathie du chef de clan ne me donnait pas envie de le connaitre mieux, contrairement au chef du clan des muteurs ….

Une fois encore, aucun temps mort dans ce livre. On en apprend plus sur Rebecca et sur son clan, et sa grand-mère ainsi que ses deux acolytes m’ont faites mourir de rire à plusieurs reprises. On comprend mieux d’où vient le caractère froid de Rebecca.

Une chose qui m’a beaucoup plu, c’est que Leo prend plus d’importance dans ce tome. Elle n’est plus là pour faire de la figuration et être la faiblesse principale de Rebecca. On en apprend aussi plus sur elle, sur ce qu’elle est vraiment et sur les pouvoirs dont elle dispose. J’avoue qu’Ariel me plait bien aussi. Et comme l’auteur nous promet 3 livres dédiés à Leo à la fin de Rebecca Kean (qui comptera 7 tomes), je pense qu’on n’a pas fini d’aimer cette famille !

Le seul bémol de ce livre ? Outre sa taille (beaucoup trop court à mon goût 😉 ), je reprocherai à Cassandra O’Donnell d’avoir tué un personnage que j’aimais bien… Mais il parait qu’on ne fait pas d’omelette sans casser des œufs.

Efficace, passionnant et avec un goût de trop peu, voilà comme je décrirais ce tome 5 qui porte bien son nom. Je n’ai plus qu’une seule hâte : avoir le tome 6 dans les mains ! Parce que même si l’auteur ne nous laisse pas sur notre faim avec un cliffhanger dont elle a le secret, on a quand même très envie de voir ce qu’il advient des personnages qu’on aime !

Et pour finir, un petit sondage : Qui est votre mâle préféré de l’univers de Rebecca Kean ?

5 coeurs

Publicités
Catégories : Rebecca Kean | Étiquettes : , , , | Poster un commentaire

Navigation des articles

Commenter

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Propulsé par WordPress.com.

%d blogueurs aiment cette page :